Search By Tag:

)O( - Introduction.

January 29, 2016

S'il y a bien un point qui me fait défaut, c'est ma timidité - Et là j'entends mes proches me dire "Toi, timide?" Oui ! Avec les autres... - Je n'ai pas la qualité d'être une grande bavarde ni même de faire le premier pas pour aller auprès des autres. Je ne suis pas sociable et j'ai besoin que les autres me mettent en confiance afin de pouvoir m'ouvrir. Je suis une solitaire qui aime se replier sur elle-même avec un crayon et un papier entre les mains. Cela a toujours été mon moyen de défense face aux menaces. Imaginez la première fois que j'ai fais un festival ! Hervé Gourdet et Manu (Jim Colorex) pourraient en témoigner. Heureusement que mon mari était là, sur ce point, il est mon extrême opposé, d'une sociabilité surprenante ! 

Donc voilà. Mon site internet avait besoin d'une sérieuse remise à jour surtout depuis qu'il en fut de même dans mon travail. Afin de le rendre plus vivant, j'ai eu l'envie de le compléter d'un blog afin d'y parler de mes projets et de mes inspirations, ainsi que de m'ouvrir plus aisément aux autres tant il m'est difficile de le faire de vive-voix. Et il faut le reconnaître, par écrit, c'est tellement plus facile !

Et quelle meilleure occasion que celle d'un anniversaire ?! Et oui ! Depuis hier, le 28 Janvier, cela fait 5 ans que je suis officiellement illustratrice ! Alors en bonne et fidèle Champenoise que je suis : CHAMPAGNE ! 

 

     Et puisqu'il faut bien commencer quelque part, débutons par le commencement ! Je suis une jeune maman d'une petite fée mutine, Gwendolynn, et d'un drôle de pirate, Orfeo, les deux grands amours de ma vie ! Je suis née dans la belle et historique cité de Reims et je viens civilement de dire "Oui!" à mon italien de mari, Tony. Civilement l'an passé, et religieusement l'an prochain ! - Pourquoi mettre autant d'écart entre ces deux dates me demanderez-vous ? Nous avons appris l'an passé que Tony avait la maladie de Crohn. Entre les hospitalisations, son opération, le traitement et trouver le courage et la force d'accepter la maladie, nous devons réorganiser notre façon de vivre. - 

Mon amour du dessin et des légendes, je le dois à ma mère, qui m'a tout apprit. Décédée d'un anévrisme alors que j'avais 10 ans, elle me transmit pourtant tout ce qui fait que je suis celle que je suis devenue aujourd'hui. Je lui dois absolument tout et chaque illustration, chaque peinture, lui rend hommage ! Ma particularité est d'illustrer des femmes. Car la femme est à la fois forte et fragile, douce et combative, amoureuse et rancunière. Et ma mère représentait à elle seule toutes ces facettes. Son histoire ainsi que sa présence dans mon coeur et dans mes pensées m'ont permis de survivre durant une adolescence traumatisante que je ne souhaiterai pas à mon pire ennemi. 

 

     J'ai décidé de devenir illustratrice à la naissance de ma fille suite à une importante remise en question. La grossesse s'était très mal passée et le jour de l'accouchement failli m'être fatal suite à une éclampsie, une maladie malheureusement trop mal connue et pratiquement pas médiatisée, sauf si nous sommes américains... Pour faire court, cette maladie, qui n'a à ce jour aucun traitement hormis celui de la délivrance - de l'accouchement - concerne les femmes enceintes et peut malheureusement toucher et la mère et le bébé, entrainant jusqu'à la mort si elle n'est pas prise en charge correctement et prudemment - et même ainsi rien n'est jamais garanti ! - Alors que ma fille venait juste de voir le jour, que mon mari et moi devenions parents, je n'ai à peine eu le temps de l'embrasser que je me suis mise à convulser pour ensuite sombrer dans le coma.

Cela peut vous sembler étrange que je partage avec vous cette part intime de ma vie et pourtant ! L'éclampsie fait partie de mon histoire, de ce que je suis. Pour comprendre mon travail, il faut comprendre qui je suis. Mais l'éclampsie concerne bien plus de femmes que vous ne le pensez ! C'est une maladie qui se doit d'être connue et non rester tabou comme elle l'est. Il ne faut pas se leurrer, elle vous détruit, à la fois physiquement et psychologiquement. Après cela, j'ai rejoins un temps une association qui luttait contre l'éclampsie et soutenait ses victimes. J'ai rencontré des mamans qui avaient perdu leur enfant, des enfants qui n'ont jamais connu leur mère, des maris détruits provoquant la séparation du couple, des bébés ayant gardé de graves séquelles mentales ou physiques et des femmes qui se battaient jour après jour, sans jamais baisser les bras ! Et cela me ramène encore à ma particularité d'illustrer des femmes ! 

Mais la vie, ma bonne étoile ou tout simplement la bienveillance de ma mère là où elle est, supposez ce que vous voulez, m'a donné une seconde chance ! Devenir illustratrice, c'était exercer le métier de mes rêves qui est aussi ma plus grande passion, mais c'était également le moyen de pouvoir travailler à la maison, et donc rester avec mes enfants et profiter le plus possible de chaque instant auprès d'eux. 

 

     Les mois et les années ont passés, enchainant festivals, rencontres, projets. Je me suis liée d'amitié avec Krystal Camprubi, que je considère aujourd'hui comme ma mentor - Ce n'est pas un hasard si, avec Manu, ils officieront notre cérémonie de mariage ! Qui d'autres que ceux qui m'ont ouvert les bras sans la moindre hésitation? M'ont offert leur soutien et leurs encouragements.  - Des amitiés se sont soudées comme celles avec Natacha Bailly, Christophe Duflot, Claire Wallaert et bien d'autres... (Eve, Lara, Amaury, Stayly, Lawrence, Christophe, Vanessa, France, Fanny...)

En 2015, mon travail a fait un bon en avant, partageant mon temps pour l'illustration avec la création de bijoux en bronze, un travail qui est devenue une passion ! Et c'est tout naturellement que les deux se sont liés et c'est ainsi que je me suis mise à l'encadrement, ornant de pierreries et divers matériaux les cadres de mes oeuvres. Assez inquiète au départ de l'accueil que cela engendrerait, le retour fut plus que positif avec ma première création "Das Rädchenszeit", d'esprit Steampunk, puis "Celtic Spirit".

 

     Voilà comment tout a commencé. J'ai travaillé dur, encore et encore, essuyant des défaites, faisant des rencontres extraordinaires qui ont totalement changé ma vie. Je me suis très souvent remise en question, ais bien failli baisser les bras plusieurs fois mais, grâce au soutien de mes proches, tels que mon mari ou même mes grands-parents (mes tout premiers fans!), je n'ai jamais abandonné car être illustratrice, artiste, c'est aussi offrir un peu de rêve et d'espoir aux autres dans un monde difficile où les gens oublient trop facilement qu'il y a toujours du bon, se centrant trop facilement sur le mauvais. 

 

     Aujourd'hui, je ne regrette rien et je suis même fière de tout ce que j'ai entrepris. Chaque coup dur, chaque victoire m'auront permis de devenir celle que je suis. Mais tout cela, je le dois aux autres, à vous ! A toutes celles et ceux dont j'ai croisé la route et qui, d'une façon ou d'une autre, m'ont témoigné leur affection et leur soutien le plus profond. Merci <3 

 

Alors bienvenue dans mon monde où les femmes sont des guerrières, des fées, des reines, des déesses, des petites filles, des mères, des matriarches. 

 

Féeriquement ...!

Sarah Bertagna. )O(

 

 

 

 

Please reload

*Mes derniers Instagram*
  • Flickr - Grey Circle
  • Pinterest - Grey Circle
  • Facebook - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle

© 2019 by Sarah Bertagna.

© Sauf mentions contraires les textes & photos présentés sur ce site m'appartiennent, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation. Sarah Bertagna © 2011-2019. Tous droits réservés.

contact@sarahbertagna-art.com